Interview

publié le 28/07/2011

Antony Dumas, consultant e-marketing, heureux français à Rio

Antony est consultant en e-commerce et e-marketing. Il vit au Brésil depuis bientôt 3 ans. "Heureux français à Rio", Antony tient un blog éponyme. Mais pourquoi est-il si heureux ?! Parce qu'il vit là-bas en famille, dans des conditions idéales et un pays qu'il qualifie lui-même d'ouvert et très agréable. Et s'il ne faut pas sous-estimer les démarches administratives, le coût de la vie élevé et le poids des inégalités sociales, le Brésil est selon lui une expérience formidable à tenter.

Antony Dumas, consultant e-marketing, heureux français à Rio

Comment avez-vous été amené à vivre au Brésil ?
Cela a été une heureuse surprise ! Fin 2008, mon épouse a eu une proposition de la part de son employeur (une grande entreprise française) pour venir renforcer les effectifs de la Business Unit Amérique Latine de l'entreprise, nouvellement créée à... Rio de Janeiro ! Nous n'avons pas hésité longuement avant d'accepter même si j'étais en poste dans un beau job puisque directeur marketing de Cdiscount.com, le leader du e-commerce français. Nous avons senti que c'était une occasion unique de changer de cadre de vie, car nous avions déjà un a priori très favorable pour le pays et pour la ville que nous avions déjà visité et adoré en 2003 en mode vacances.

Avez-vous mis du temps à trouver un emploi ?

Tout ceci s'est fait en deux temps : après la phase installation (premier semestre 2009), j'ai d'abord lancé une activité de consultant, dans ce que je sais faire (le marketing sur internet, le e-commerce), avec une mini-entreprise qui répond au doux nom de eTamTam.fr :) J'ai ainsi mené une quinzaine de missions en un peu plus de 18 mois, auprès d'entreprises françaises susceptibles d'investir le marché brésilien et désireux d'en savoir un peu plus sur leurs propres problématiques (beaucoup d'études de marché, d'études concurrence...), comme auprès d'acteurs locaux, déjà existants, désireux d'améliorer la performance de leurs sites (marchands pour la plupart : audits de site, audits de campagnes marketing...).

Parallèlement, j'ai travaillé à étoffer mon réseau via les outils sociaux pro (en particulier Linkedin) ou en tenant un blog sur mon activité de e-commerce (sur www.etamtam.fr). Cela m'a permis de décrocher début 2011 une mission de 3 mois dans une start-up brésilienne de e-commerce (Greenvana.com), puis (normalement si tout va bien ;) un job plus "durable" au sein d'un acteur français de l'Internet s'installant au Brésil dans les prochains mois !

Sur votre blog, vous vous qualifiez "d'heureux français à Rio"... Qu'est-ce qui vous rend heureux dans votre vie d'expatrié ?
Nous avons l'immense chance de bénéficier de conditions d'expatriation idéales (grâce à mon épouse), de vivre dans une ville et un pays magiques (Rio est quand même l'un des 5 plus beaux endroits au monde pour habiter !), de côtoyer un peuple ouvert, tolérant, amical, agréable et optimiste (malgré les nombreux problèmes que rencontrent le pays, en particulier une inégalité sociale encore insupportable), d'être en pleine santé, heureux mari et heureux père. Aucune raison de se plaindre, donc...

Y'a-t-il malgré tout des points négatifs... ?

Peut-être la difficulté (mais ça peut être dû aussi à moi) à se faire de vrais amis brésiliens : le brésilien est très "américain" dans sa relation amicale aux autres : hyper-accessible et amical, mais peut-être aussi un peu superficiel. Et puis il y a une telle hypertrophie de la famille dans ce pays que les relations amicales restent souvent "légères" si l'on compare à la France.
Autre dimension, plus macro : les inégalités sociales encore honteuses dans ce pays, où 16 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, et plus de 60 millions dans des conditions de logement et sanitaires vraiment dégradées... Il reste tant à faire pour mieux redistribuer les richesses d'un pays qui pourtant en est incroyablement doté !


De retour en France, vous devez raconter votre expérience d'expatrié à un recruteur français... Que diriez-vous sur ce qu'elle vous a apporté ?
Des choses presque un peu "bateau", mais tellement vraies : un enrichissement humain formidable (autre langue, autre culture, autre peuple...), une ouverture d'esprit... Mais aussi un regard en creux sur notre bonne vieille France, qui reste un pays magnifique, aux atouts considérables, mais qui ne croit plus assez en elle et verse trop dans le syndrome du "verre à moitié vide". Il faut valoriser tous les jours l'immense chance que nous avons, nous français, de vivre en paix, dans une société peu violente (si l'on compare aux "standards" brésiliens), avec une forte protection sociale (il n'y pas pas de Sécu au Brésil !), et un niveau de vie moyen, dix fois supérieur à celui du Brésil ! Soyons positifs et optimistes, la vie n'en sera que meilleure !

Pour conclure, des petits conseils aux français qui souhaitent s'expatrier au Brésil... ?
1. Venez, l'expérience est formidable !
2. Ne sous-estimez pas les obstacles administratifs et bureaucratiques, le Brésil n'a rien à envier à la France dans ce domaine ! ;) Travailler au Brésil sans contrat avant d'y venir est très très compliqué !
3. Ne sous-estimez pas non plus le coût de la vie ! Le Brésil est définitivement devenu un pays cher, pour se loger, se nourrir, s'habiller, se divertir... Rien à envier à nos standards occidentaux là non plus...pour ceux qui désireraient vivre "à l'européenne", bien entendu :)
4. Mais...venez !
 
> "A frenchman in Rio" : antonydumas.blogspot.com

En complément

consultez le site :
antonydumas.blogspot.com

Boite à outils

Envoyer| Imprimer

Partagez sur :
Partagez sur FaceBook Partagez sur del.icio.us Partagez sur Twitter Partagez sur Scoopeo Partagez sur LinkedIn Partagez sur ViadeoPartagez sur Digg

Emploi