Interview

publié le 28/07/2011

Les clefs d'une recherche de stage au Brésil

Alexandrine Brami est chef d'entreprise à Sao Paulo au Brésil. Elle y réside depuis 2002 et a créé en 2007 l'IFESP (l'Institut d'Etudes Françaises et Européennes de São Paulo), une école qui permet de former des étudiants français et brésiliens aux universités et grandes écoles françaises. Elle anime aussi la communauté France Brésil Alumni sur Linkedin, qui fait le pont entre les recruteurs là-bas et les étudiants en recherche de stage et d'emploi. Aujourd'hui, elle nous propose ses conseils.

Les clefs d'une recherche de stage au Brésil

Parlez-nous de la communauté que vous animez sur Linkedin...
Créée en septembre 2010, la communauté France Brasil Alumni vise à faciliter l'apprentissage, le partage et le réseautage des diplômés des Grandes écoles et Universités françaises et européennes au Brésil. Elle sert de relais aux futurs expatriés et aux étudiants européens francophones en échange ou en stage au Brésil. Elle compte aujourd'hui 410 membres. Nos parcours sont divers (industrie, services, secteurs publics, administration, enseignement, recherche...) et font notre richesse. Nous mutualisons nos expériences, nos contacts et nos bons plans !

Quelles sont les toutes premières étapes d'une recherche de stage au Brésil ?
D'abord, recherchez les informations pertinentes sur le Brésil (sites, blogs et forums). Ensuite, mettez-vous au portugais le plus tôt possible ! Le portugais est une langue facile à comprendre et à parler. Commencez par les notions de base et le son de la langue. Enfin, inscrivez-vous sur les communautés sociales pertinentes. Au Brésil, pour le boulot, c'est Linkedin. Vous devez être visible au bon endroit. Mettez sur votre profil le plus d'informations actualisées, notamment toutes votre formation, trajectoire professionnelle, stages, langues, etc. Vous augmenterez le champ de recherche de vos contacts et des contacts de vos contacts.


Comment trouver "à distance" un bon stage au Brésil ?
Il ne faut pas hésiter à pratiquer le networking à distance justement. Deuxième point : il ne faut pas hésiter à demander conseil. Vous avez trouvé des contacts dans votre secteur - VIE, cadres expatriés, entrepreneurs dynamiques ? Écrivez-leur ! Demandez-leur simplement et en cinq lignes s'ils accepteront de vous aider (mise en contact, diffusion de CV, conseils...) Il est rare qu'un ancien refuse un coup de main à un jeune diplômé. Mais le premier mail doit être court... Enfin, diffusez votre CV dans les réseaux influents et/ou par l'intermédiaire de personnes relais.


Quels sont les points indispensables à connaître sur le pays avant de s'expatrier ?
Déjà, on travaille beaucoup au Brésil, du moins à São Paulo, où je réside. J'aime beaucoup São Paulo car c'est une ville dynamique avec de nombreuses opportunités de travail et de mobilité professionnelle. C'est un poumon économique qui ne s'arrête jamais.
Ensuite, il faut savoir que la vie est chère et de plus en plus chère. Il faut être prudent dans ses achats et dans sa gestion, en tant que chef d'entreprise et en tant que consommateur.
Enfin, les transports sont... très chargés. Je roule à moto depuis 2010. Résultat : un gain de temps incroyable, des dépenses quasi-nulles, un risque de vol réduit et un investissement réduit.

Quels sont actuellement les profils les plus recherchés là-bas, notamment chez les jeunes diplômés ?

Pour le Brésil, les entreprises cherchent en priorité des candidats pour des stages de longue durée, de 9 mois à 1 an, avec des compétences réelles dans des secteurs en expansion (gastronomie, industrie hôtelière, services financiers et banques, industrie, luxe, cosmétiques, etc.), maîtrisant le portugais et ayant si possible une connaissance/expérience du Brésil.


Pour conclure, trois conseils que vous donneriez à un futur jeune expat' pour réussir son stage ?
Avant tout, venez au Brésil pour un séjour de repérage. Sur place, vous pourrez connaître le pays et la langue, déposer des CV, nouer des contacts, participer à des entretiens.
Secundo, assurez-vous que le contact passe avec votre directeur de stage. Le succès de votre stage dépendra de votre directeur de stage, plus que du secteur ou de la taille de l'entreprise : c'est de lui, en effet, que dépendra votre orientation, implication et responsabilisation au sein de l'entreprise.
Tercio, soyez sûr d'avoir comme qualités : l'éthique, l'humilité, le courage, l'optimisme et l'endurance. Les meilleurs stagiaires sont ceux qui restent. Il faut de l'endurance, car la durée hebdomadaire de travail est de 44h, les jours et les semaines sont longues, même pour un stagiaire limité en principe à 30 ou 35h. Il faut aussi une bonne dose d'optimisme, car tous les jours un problème important survient (coupures d'électricité, pluies diluviennes...) : l'inattendu et la surprise, c'est la routine au Brésil !

A propos :
Diplômée normalienne de l'ENS de Cachan en sciences sociales et titulaire d'un DEA de Sciences Po Paris en Sciences Politiques (DEA Aires Pol 2001), Alexandrine Brami est PDG de l'IFESP. Depuis 2007, cette école basée à Sao Paulo a orienté 100 étudiants brésiliens aux études en France, formé 900 étudiants au français langue étrangère et a permis à près de 500 étudiants brésiliens d'intégrer en France une Licence, Master ou Doctorat en moins d'un an et demi. PME innovante dans le secteur de l'éducation, l'IFESP emploie aujourd'hui 15 salariés à temps plein et 15 stagiaires pour un chiffre d'affaires en 2010 de 450.000 euros. Alexandrine Brami anime également la communauté France Brasil Alumni sur Linkedin.
Suivre l'IFESP sur twitter

En complément

consultez le site :
www.ifesp.com.br

Boite à outils

Envoyer| Imprimer

Partagez sur :
Partagez sur FaceBook Partagez sur del.icio.us Partagez sur Twitter Partagez sur Scoopeo Partagez sur LinkedIn Partagez sur ViadeoPartagez sur Digg

Emploi